Une nouvelle collection femme pour les 100 ans d’Henry Jullien

Fila poursuit son partenariat avec De Rigo

De Rigo et Fila Luxembourg Sarl, la société mère de la marque Fila, ont annoncé le renouvellement du contrat de licence pour la conception, la production et la distribution de montures de lunettes de vue et de soleil de la marque en EMEA, Amérique, Australie et Nouvelle-Zélande.

Le partenariat, commencé en 1996, se poursuit donc, après une année 2020 où Fila Eyewear a enregistré une croissance de 9 % de ses ventes mondiales, grâce notamment aux résultats des ventes en Europe et en Amérique.

Une marque sportive devenue pop

La marque historique qui a écrit l’histoire du tennis et des vêtements de sport a su se réinventer au fil des ans pour devenir une icône de la culture pop et de la mode des loisirs sportifs, s’imposant avec son style de vie sur les podiums, lors des défilés de Milan.
Les collections Fila se caractérisent par l’exhaustivité de l’offre : des lunettes polyvalentes parfaites pour la ville et les loisirs ; sportives pour les athlètes qui recherchent une résistance et une fonctionnalité maximales ; tendances pour ceux qui recherchent un accessoire de mode.
Les collections Fila Eyewear sont distribuées par le réseau de vente De Rigo Vision.

Aero, la ligne de percées Blackfin  

La marque complète son offre avec Aero, une gamme de montures percées en bêta titane très fin.

Minimalistes, les montures Aero sont fabriquées avec une feuille de bêta titane de 0,7mm pour le pont (pour une meilleure stabilité) et de 0,5mm pour les branches (pour un ajustement flexible et confortable). Deux différents concepts de ponts sont proposés : l’un géométrique, aux formes audacieuses et anguleuses, et l’autre rétro, plus souple, qui apporte une touche futuriste. Une nouvelle fixation brevetée est insérée dans le verre et en saillie sur la face, comme un ornement minimaliste. De plus, les modèles arborent une nouvelle version des plaquettes Tilt Pad de petite taille afin de s’adapter à l’esthétique et au poids de la monture, ainsi que de manchons réglables Swordfish.

La ligne se compose de 20 formes et de 20 couleurs, 10 pour chaque type de pont. Les couleurs sont variées : monocolor (des couleurs pleines, pour mettre en valeur le minimalisme du produit), bicolor (combinaison de deux couleurs, intérieure et extérieure), antique (coloration manuelle pour un effet patiné) ou shiny (argent et or polis).

chopard

Des lunettes éco-responsables chez Chopard

Le joaillier a entamé un voyage vers le luxe durable dès 2010, en devenant membre du Responsible Jewellery Council. Il a ainsi établi des normes éthiques pour la joaillerie et les transpose aujourd’hui dans le secteur de la lunetterie.

Cette nouvelle ligne Chopard est fabriquée en Italie, en utilisant des matériaux à base de plantes. Le bio acétate se compose d’acétate de cellulose issu du bois et du coton et d’un plastifiant d’origine végétale. Il ne contient pas de phtalate et est biodégradable dans de bonnes conditions. Les verres ont aussi une empreinte écologique moindre grâce à une résine issue d’huile de ricin qui les compose à 40%.

chopardCôté style, la ligne comprend des solaires et des optiques. Les 8 styles (4 pour femmes et 4 pour hommes) sont modernes et s’inspirent de la joaillerie de la marque. Pour les femmes, surfaces fines, couleurs translucides et design géométrique côtoient le facettage carré de la collection Ice Cube, sur des branches en titane.

chopardPour les hommes, la rose des vents des montres Alpine Eagle est présente à l’intérieure des charnières et sur le bout des branches. Surfaces tridimensionnelles, finition brillante et brossée et détails sophistiqués complètent les looks.

max mara

Nouvelle collection Max Mara Eyewear

Marcolin dévoile ce mois-ci, la nouvelle collection eyewear de la maison italienne, fondée en 1951 par Achille Maramotti.  

Cette gamme, à la fois discrète et chic, mixe les formes géométriques, les matériaux et les combinaisons chromatiques au gré de modèles intemporels. Trois lignes sont proposées. Elles s’inspirent de l’histoire de la marque et de célèbres muses.
max mara eileen grayLa première est dédiée à l’esthétique d’Eileen Gray, célèbre architecte irlandaise du siècle dernier. La structure de la monture et les vis enrichissent les verres et en s’inspirant du design innovant de ses accessoires d’ameublement.

max mara lee miller

 

La deuxième est inspirée par Lee Miller, célèbre photographe américaine qui par ces clichés intenses, a donné la parole aux femmes en temps de guerre. Les modèles qui appartiennent
à cette ligne réussissent ainsi à conjuguer formes de caractère et tracés sinueux.
maxmaragram

 

Enfin, la troisième ligne englobe les modèles qui s’inspirent de l’Héritage de la marque. Par la réinterprétation moderne du « MaxMaragram », élément décoratif gracieux puisé directement dans l’histoire de la marque, ces modèles expriment l’essence stylistique de la marque de façon contemporaine.

lacoste

Une collection capsule Lacoste et National Geographic

Lacoste annonce son partenariat avec National Geographic pour une nouvelle collection capsule, comportant des vêtements pour hommes, femmes et enfants, des accessoires, des chaussures et des lunettes.

Le magazine National Geographic est une référence depuis 1888. Décliné en plus de trente éditions, il touche près de 40 millions de lecteurs chaque mois et se décline également en chaîne TV. Il aborde des thématiques variés: géographie bien sûr, mais aussi histoire, culture ou vie animale.

La collection

 

lacosteLa gamme capsule Lacoste x National Geographic s’inspire de la beauté de trois animaux aux couleurs et motifs particuliers. Elle s’appuie pour cela sur les travaux du photographe Joel Sartore, dans le cadre du National Geographic Photo Ark Project, un effort pluriannuel qui cherche à documenter les espèces animales en captivité dans le monde entier.

lacosteLes trois modèles solaires ont des formes arrondies unisexes aux couleurs du Zèbre, de la Dendrobate bleue et du Jaguar. Décorés avec le crocodile plat en métal sur les branches et avec les embouts de branche accentués en jaune, ils arborent également les logos à l’intérieur des branches. Le matériau utilisé est à base d’acétate biologique et chaque paire est livrée avec un pochon spécial en coton biologique, sensibilisant à la protection du monde dans lequel nous vivons.

demetz

Demetz et Yoann Stuck collaborent

L’expert en lunettes sportives et l’athlète proposent une édition limitée du modèle Hurry, inspirée par la passion et l’évasion.

Disponible en 300 exemplaires, le modèle Hurry by Stuck  est en TR90 incassable. Il possède des aérations dans l’écran afin d’évacuer rapidement la buée lors des changements de températures soudaines. Pour un maintien optimal dans toutes les situations de port, le nez et les manchons sont en rubber. L’écran cylindrique base 8, dont les verres arborent le logo Demetz gravé, offre un champ de vision panoramique. Il est même possible de réaliser un montage optique grâce à un système de kit dédié.

Pour pratiquer dans divers milieux, trois options de verres sont proposés:

  • Zephyr : base brun ou gris catégorie 3
  • Bora : base rose contrastant pour améliorer perception des obstacles en foret ou de la balle de golf sur le green
  • Rafale : base jaune ou bleu photochromique pour passer de l’ombre à la lumière en quelques instants
Zoom sur Yoann Stuck

L’athlète de 37 ans a un parcours atypique dans le monde de l’endurance. C’est en 2010, qu’il décide de changer radicalement de mode de vie et d’écouter son corps. Il puise dans ses ressources et repousse ses limites. Ses premiers efforts sont vite récompensés : 3ème à l’Ultra Trail Tai Mo Shan à Hong-Kong en 2020, 1er à la KV 6000D à la Plagne et l’Ultra des vagues à Belle-Ile-en Mer en 2018, 1er à la Wings for Life World Run de Dubaï, la liste est longue. Sa collaboration avec Demetz aboutit à une lunette taillée pour la performance.

 

 

9.81, la marque homme de Thélios

Thélios, expert lunetier du leader mondial du luxe LVMH, annonce le lancement de sa première marque eyewear indépendante, 9.81.

Cette nouvelle marque, destinée aux hommes, actifs, mêle luxe et technique. « Le nom de la marque, qui fait référence à la constante de gravitation (9,81 Newtons), est un hommage à la force brute de la nature qui nous permet de rester les pieds sur terre, tout en nous inspirant les défis les plus audacieux », explique Giovanni Zoppas, PDG de Thélios.

Conçue, développée, produite et distribuée par Thélios, cette marque est exclusivement eyewear. Centrée sur l’innovation, la première collection présentera un mécanisme breveté exclusif, une « courbure variable » des branches, qui permet un ajustement optimal en toute circonstance, en intérieur comme en extérieur. Des matières soigneusement sélectionnées, comme le titane, composent ses montures légères et robustes. 9.81 proposera trois collections par an ainsi que des modèles de saison supplémentaires, de vue et de soleil. Les prix de la collection été 2021 varient de 290 à 490 EUR. 9.81 sera disponible exclusivement dans un réseau d’opticiens soigneusement sélectionnés, fidèlement à la stratégie de distribution sélective de Thélios.

henri jullien

Henry Jullien a 100 ans

La manufacture jurassienne célèbre cette année son 100ème anniversaire. Elle revient à cette occasion sur son histoire et dévoile ses dernières créations.

Henri Jullien

Représentant de lunettes, Henry Jullien crée, en 1921, sa propre marque et construit sa première usine à Morez, dans le Jura, berceau de l’industrie lunetière française. Son objectif: élever la perception d’une paire de lunettes au même rang que la joaillerie ou que la tradition horlogère. Pour cela, il s’appuie sur le savoir-faire de maîtres artisans et sur des matériaux et traitements d’exception. Aujourd’hui encore, dans les ateliers de Lons-le-Saunier, les équipes conçoivent, fabriquent et assemblent les montures à la main en suivant un processus très strict.

Henry Jullien est d’ailleurs une entreprise du patrimoine vivant (EPV) certifiée pour l’excellence de son savoir-faire. Ce label est une distinction de l’État Français pour les manufacturiers dotés d’un savoir-faire rare et renommé.

La marque s’adresse aux amateurs de produits authentiques, rares et qualitatifs. Elle travaille l’or et le nanofit, deux matériaux d’exception pour des produits exceptionnels avec deux gammes distinctes, « Doublé Or » et « Nano Studio ».

henri jullienDoublé Or: les modèles en doublé or laminé sont réalisés dans la plus pure tradition artisanale lunetière. L’or est inextricablement lié au métal de base, contrairement au plaqué or, augmentant ainsi la longévité des montures. Pas moins de 279 opérations et 4 mois de travail sont nécessaires. La gamme « Doublé Or » est composée de 30 modèles optiques et solaires, disponibles en or jaune ou palladium. Pour cette dernière, le doublé or laminé est enrichi d’une couche de palladium véritable. La ligne Goldies propose des montures en doublé or laminé équipées de verres solaires plaqués or 24 carats.

henri jullienNano Studio: cette ligne allie savoir-faire et technologie. Utilisé dans le milieu médical et dans l’industrie aéronautique, le Nanofit a de grandes capacités d’élasticité, de résistance et de mémoire de forme. Ce matériau est combiné à une charnière brevetée à régulation de friction sans vis, ce qui confère aux montures une extrême durabilité et une grande sécurité. La technologie laser R-Block utilisée pour les soudures apporte, elle, résistance et flexibilité. Les montures sont élégantes et légères (moins de 5 grammes) mais peuvent supporter une traction de plus de 20 kilos. 74 formes percées sont disponibles et 11 modèles cerclés.

 

NEUBAU « change de perspective »

En 2021, NEUBAU fait peau neuve avec un tout nouveau logo. Elle présente par ailleurs sa dernière collection inspirée des quatre éléments dont les différentes lignes seront dévoilées tout au long de l’année.

Dans ses quatre gammes Eau, Air, Feu et Terre, NEUBAU propose des lunettes de soleil et des modèles optiques qui intègrent un design innovant et des éléments avant-gardistes. Style minimaliste et intemporel, couleurs douces reflètent la légèreté naturelle des éléments. Fidèle à son engagement écoresponsable, la marque utilise des matériaux biosourcés alliés à de l’acier inoxydable. Les lignes Air et Feu seront proposées à partir d’avril pour la première et de juillet pour la seconde, à des prix allant de 250 à 280 euros. En octobre, la gamme Terre sera accessible au prix de 280 à 380 euros.

Enfin, la collection de solaire Eau est d’ores et déjà disponible. Elle comprend trois modèles à 280 euros. Le matériau utilisé, le naturalPX, contient de l’huile de ricin. Il est à la fois léger et résistant tout en restant flexible. Rectangulaire (Adam), ronde (Robin) ou œil de chat (Barbara), les différentes formes se parent de couleurs naturelles. Les visuels de communication mettent en avant l’élément central eau.