La situation des opticiens sera-t-elle alignée sur celle des autres professionnels de santé?

C’est la demande que le ROF (Rassemblement des opticiens de France) a formulé au Gouvernement. En effet, le couvre-feu à 18h et l’interdiction d’accueil dans les grands centres commerciaux empêchent de nombreux opticiens d’accueillir leurs patients dans les mêmes conditions que les autres professions de santé.

Le syndicat dénonce « la mise en danger de la santé visuelle des Français dans un contexte où la filière est déjà en difficulté pour garantir à tous un parcours de prise en charge adapté à tous les besoins »(cf Rapport Igas Igesr de septembre 2020). Le Rof rappelle également que la Direction Générale de la Santé inclut les opticiens dans les professionnels de santé concernés par la vaccination, la dotation en matériels de protection ou la permanence des soins. Enfin, selon lui, « le décret du 30 janvier 2021 remet en cause, sur le plan juridique, la liberté de choix de son professionnel de santé par le patient. Or cette différence de traitement des magasins d’optique par rapport aux autres professionnels de santé n’étant aucunement justifiée par une différence de situation objective, elle est susceptible de caractériser une violation du principe d’égalité et de liberté de choix du patient. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *